7 juillet 2020

Le SIIIEQ-CSQ accuse le CISSS de la Gaspésie de négliger les travailleurs ainsi que les soins à la population.

Maria, le 7 juillet 2020. -Le syndicat des infirmières, infirmières auxiliaires et inhalothérapeutes de l’Est du Québec (SIIIEQ CSQ) considère que le Centre intégré de santé et services sociaux (CISSS) de la Gaspésie a fait preuve de laxisme dans les dernières semaines concernant l’état du personnel et des soins à la population dans la Baie des chaleurs, notamment à l’hôpital de Maria.

Le président du SIIIEQ-CSQ, Pier-Luc Bujold, explique que le SIIIEQ décrit régulièrement les risques graves pour la population de ne pas combler les présences d’infirmières, d’infirmières auxiliaires et d’inhalothérapeutes sur tous les quarts de travail.

‘’Lorsque sur un quart de travail donné il manque des professionnels en soins, cela accentue considérablement le risque de morbidité de la clientèle, des conséquences graves de complications peuvent être observées’’, précise-t-il.

Manque notable de considération pour le personnel infirmier

Le leader syndical explique que le CISSS néglige de répondre à la demande syndicale de rencontrer le personnel avec les ressources humaines, la direction des soins infirmiers et le syndicat afin de dégager des pistes de solutions devant la crise qui sévit à l’hôpital de Maria.

‘’Nous avons sollicité à maintes reprises une rencontre avec le CISSS et les travailleuses de diverses unités de l’hôpital de Maria. Une demande simple mais dont le CISSS daigne d’octroyer. Ils détournent l’attention de la situation et laissentcelle-ci se  dégrader.’’

État précaire à l’urgence

Le président, Pier-Luc Bujold, rapporte que la fermeture des frontières avec le Nouveau-Brunswick est grandement problématique pour les soins à la population de la baie. Dans les faits, la clientèle afflue de l’ouest de la région. Sur un permis de 10 civières régulièrement, il y a plus de 20 patients couchés.

‘’C’est devenu dangereux, car on ne rajoute pas de personnels. Lorsqu’il y a des accidentés le reste des patients se retrouvent sans surveillance clinique. Plusieurs cas dans les dernières semaines, nous ont été rapportés où des patients ont presque perdu la vie suite à un manque de personnel sur l’unité.’’

La situation de la chirurgie où il y a plus d’un mois le personnel menaçait de démissionner ne s’est pas résorbé

M. Bujold déplore qu’il manque très souvent une à deux infirmières ou infirmières auxiliaires sur les quarts de travail. ‘’Il nous est rapporté par les travailleuses quelles sont épuisées que la sécurité des soins est grandement compromise.’’

Cacophonie sur le département de médecine

Le président déplore les ambiguïtés des directives concernant la section COVID. L’équipe SWAT recommande qu’il y ait du personnel dédié sur la zone tiède. Le personnel est insuffisant sur l’unité pour ouvrir cette zone. De plus, on force régulièrement le personnel à être déplacé vers d’autres unités.

‘’Les tentatives d’intimidation des gestionnaires sont constantes pour monter les patients de l’urgence vers cette unité. Les menaces d’avis disciplinaires pour effectuer les déplacements sont monnaie courante.’’

En maternité, nous demandons l’inhumain aux infirmières

Le président, Pier-Luc Bujold, rapporte que les infirmières sont régulièrement contraintes à faire des 16 heures. Pendant ce temps, de façon régulière, il n’y a pas de tentative pour les remplacer sur leur quart supplémentaire.

‘’C’est allé jusqu’à l’audace de faire faire 32 heures en ligne à une infirmière avec seulement 4 heures de repos, c’est complètement inhumain.’’

Correctif demandé

Le SIIIEQ CSQ demande que le CISSS Gaspésie accorde des rencontres à tous ces départements et fasse preuve de transparence dans ce dossier. Les conditions de travail doivent s’améliorer déjà qu’environ 7% du personnel de la Baie des chaleurs a démissionné depuis le début de l’année 2020 relié à des causes de manque de respect et de considération.

Profil du SIIIEQ-CSQ
Le Syndicat des infirmières, infirmières auxiliaires et inhalothérapeutes de l’Est du Québec (SIIIEQ-CSQ) représente 1050 infirmières, infirmières auxiliaires et inhalothérapeutes réparties sur le territoire de la Gaspésie. Il est affilié à la Centrale des syndicats du Québec (CSQ).

Renseignements
SIIIEQ-CSQ
Pier-Luc Bujold
Téléphone : 418 775-9425, poste 204
Courriel : reception@siiieq.com