13 juillet 2020

 

Juillet 2020

No 7

Chères collègues,

À la fin mars, les négociations sectorielles ont dû être suspendues de façon temporaire, d’une part pour nous permettre de répondre aux urgences liées à la COVID-19 et des innombrables arrêtés ministériels décrétés par le gouvernement, et d’autre part en raison de la proposition d’entente de principe du gouvernement que nous avons dû rejeter parce qu’elle ne répondait en rien aux problématiques vécues.

Les discussions à la table sectorielle ont pu enfin reprendre au mois de juin. Les parties ont convenu de fonctionner sur la base de leurs priorités respectives. Pour la FSQ-CSQ, la surcharge de travail, stabilité des postes, la santé et sécurité au travail, le temps supplémentaire, les ratios professionnelles/patients et l’attraction-rétention demeurent des incontournables auxquels il faut apporter des solutions.

Quant à la partie patronale, cette dernière se place en position peu reluisante, c’est-à-dire en demandes de récupération. Malheureusement, la véritable reconnaissance du travail indispensable que vous faites et de l’engagement indéfectible dont vous avez fait preuve tout au long de la crise se fait encore attendre de l’autre côté de la table. À ce jour, la partie patronale ne démontre aucune ouverture réelle à améliorer les conditions de travail.

De façon générale, la FSQ-CSQ déplore l’attitude du gouvernement qui est complètement décalée des difficultés vécues sur le terrain. Ce dernier préfère toujours gérer la crise à coup d’arrêtés ministériels qui dictent des conditions de travail parfois scandaleuses, plutôt que de convenir de quoi que ce soit avec les organisations syndicales. Malgré cette attitude, nous poursuivons nos revendications sans relâche.

Suites des choses

Considérant l’ampleur des enjeux et le positionnement de la partie patronale, il faudra s’attendre à un automne chargé. En plus de l’intensification de la négociation, il faudra se mettre en action et prévoir des activités de mobilisation afin de lancer un message clair au gouvernement : en santé, il faut que ça change maintenant!

Dans l’intervalle, le comité de négociation de la FSQ-CSQ vous souhaite de profiter de la période estivale afin de refaire le plein d’énergie et passer du temps de qualité avec vos proches.

Solidairement,

Claire Montour, présidente

Isabelle Dumaine, vice-présidente

Vincent Perrault, porte-parole

Alexandra Naddeo, conseillère